ARK NETWORK reference.ch · populus.ch    
 

  www.ntemeson.tk 

 Home  | Livre d'Or  | Album-Photo  

 

 

Rubriques

Liens


eza yo

PARITE HOMME-FEMME 
Le projet de la nouvelle constitution congolaise a été déposé le lundi 16 mai 2005 au parlement pour étude et adoption. 
 
Cette loi est particulière e n ce qui concerne les droits des femmes car elle leur reconnaît le droit de participer à la gestion de la chose publique. 
 
En effet, alors que l’accord global et inclusif ainsi que les autres accords tenant lieu de document de base pour la transition employait des termes floues telles que « représentation significative » ou encore « représentation appropriée », termes qui était ambiguë puisque non quantitatifs, la nouvelle constitution a être voté reconnaît la parité selon le principe internationale d’au moins 30e représentativité des femmes au parlement, au sénat et au gouvernement. 
 
Ce projet de constitution est également éloquent en ce qui concerne les crimes sexuelles perpétraient contre les femmes en ce qu’ils les élèvent au rang de crime contre l’humanité.  
 
En effet, nul n’ignore qu’en RDC, le viol et autres violences sexuelles étaient perpétrés à grande échelle dans les milieux en conflits de sorte qu’il a été amené à le considérer comme armes de guerres. ces pratiques sont tellement courante que même les civils le pratiquent comme punition pour femmes en zone de conflit. 
 
 
 
Cette constitution qui portent donc tous les espoirs de la communauté féminine congolaise devrait être cette loi fondamentale sur laquelle toutes les autres lois se referont et permettra le développement de la RDC car nul pays ne peut se développer en ignorant 53e sa population. 
 
si jeunesse savait salue le courage des parlementaires de sexe masculin qui compose à plus de 80es deux chambres et pensent qu'on devrait les appelés hommes du 3ème millénaire pour leur engagement sans precedent à soutenir le combat des femmes. 
 
2è partie 
Vers les années 1970, la femme était encore cet être à qui on devait du 
respect. Quand elle montait à bord d'un bus, les hommes s'empressaient 
de lui laisser la place : est-ce encore le cas aujourd'hui? 
La constitution de la transition congolaise reconnaît à la femme le droit à 
une représentation significative au sein des institutions mais la femme est elle 
vraiment consciente de ce rôle, ou se dit-elle : "C'est une affaire d'hommes" 
? La femme doit se sentir concernée par cette question de développement. 
Elle ne doit pas rester passive et spectatrice mais doit avoir cette 
aspiration pour devenir actrice à part entière. Pour y arriver, il faut faire une 
véritable coalition des femmes afin qu'ensemble nous puissions réclamer 
les 30e la représentativité dans toutes les organisations préconisés par 
l'ONU, mais en évitant le clientélisme. 
Qui dit "développement" dit changement de mentalité. Si pendant qu'on 
célébrait la journée internationale de la femme, les femmes ont fait ce 
qu'elles ont fait au Palais du peuple, pourquoi avoir choisi ce jour-là et pas 
un autre? Bien sûr, pour exprimer la colère, mais pourquoi les femmes victimes 
ne pouvaient-elles pas traduire la (ou les) personne(s) en justice? 
Dans nos coutumes, ce geste signifie maudire la personne. Quand nous 
parlons réconciliation, est-ce de cette façon que nous allons y parvenir ? 
En fait, le scandale du Palais du peuple risque d’entraîner une remise en 
question de l'émancipation de la femme, voire de son développement. 
Par ailleurs, la femme est la première victime des conséquences de la 
dette. Le mari, rendu chômeur et misérable par les politiques du FMI et de 
la Banque Mondiale, a dû se saigner aux quatre veines pour trouver à sa 
femme un petit fonds de commerce qui ne correspond même pas au prix 
d'achat de la marchandise (ex: feuilles de manioc). Le commerçant (propriétaire) 
voyant qu'il a affaire à une pauvre femme, au lieu d'user pour elle 
de bontés et lui donner la marchandise à crédit comme le font d'autres 
commerçants et commerçantes, que nous saluons en passant, lui impose 
au contraire des conditions, dont celle d'être sa copine. Que croyez-vous 
que fera cette pauvre femme, sachant la situation dans laquelle se trouvent 
son mari, ses enfants, sa maison ? Nous nous demandons où nous allons 
avec ce comportement, surtout dans un pays où presque chaque 
Congolais se dit chrétien. 
 
RDC 
Education: faire prendre conscience de la nécessité d'un service public, 
laïc et gratuit qui assure une éducation minimale à la citoyenneté, c'est à 
dire à la conscience des devoirs et des droits sociaux, afin de maintenir 
dans les pays une conscience morale qui limite la violence, la misère, la 
peur, l'égoïsme, l'exploitation de l'homme (l'ignorance de ses droits amène 
plus facilement à l'esclavage), la destruction de la planète. 
Mais aussi l'apprentissage de l'esprit critique qui permet de comprendre les 
manipulations, de voir les mensonges des media, des sites internet ou des 
personnages influents (hommes politiques, patrons, vedettes,..) 
Et encore, faire prendre conscience de la nécessité d'être actif dans la 
recherche d'informations car la démocratie occidentale repose sur une dissimulation 
de l'information grâce à l'illusion d'une information intensive 
(télévision surtout) et grâce à l'individualisme qui empêche la diffusion de 
l'information par le "bouche-à oreille". 

(c) menphis ntemeson - Créé à l'aide de Populus.
Modifié en dernier lieu le 12.05.2006
- Déjà 2098 visites sur ce site!